domaines d'applicationStockage

Trichogrammes

La lutte biologique à l’aide de trichogrammes est utilisée depuis plusieurs décennies en Europe. Au début des années 70 a été traitée la première parcelle de maïs avec des trichogrammes pour lutter contre les pyrales du maïs. Notre entreprise a été créée pendant cette première phase de lutte biologique dans les années 80.
Au cours des années cette méthode de lutte biologique a été développée également dans d’autres domaines, par exemple contre la carpocapse des pommes et des prunes, diverses insectes nuisibles dans les cultures sous serre ainsi que dans les serres tropicales.
Depuis environ 15 ans a été également développée l’utilisation de trichogrammes dans les stockages et les foyers contre les mites alimentaires et mites des vêtements. Il apparait régulièrement de nouveaux papillons nuisibles. Nous travaillons donc continuellement sur le développement de l’utilisation de trichogrammes contre les nouveaux nuisibles.

En ce moment nous possédons une collection d’une trentaine d’espèces de trichogrammes. Cette diversité naturelle nous permet de sélectionner le candidat idéal pour la lutte contre de nouveaux insectes prédateurs.

Interaction trichogramme – insecte nuisible

Les minuscules trichogrammes (0,3 à 0,4 mm) sont des ennemis naturels de diverses papillons nuisibles. Ces petits hyménoptères parasitent les œufs des papillons nuisibles, cela signifie qu’ils pondent leurs propres œufs dans les œufs des nuisibles, ce qui va stopper le développement de l’œuf du parasite et à la place va se développer un nouveau trichogramme en environ 10 jours. Ce dernier va de nouveau à la recherche d’œufs d’insectes nuisibles dès son éclosion.

Ce cycle se répète tant que des œufs de l’insecte cible sont présents. En général les populations naturelles de trichogrammes ne suffisent pas pour lutter efficacement. C’est pour cette raison que nous produisons ces auxiliaires en masse et ces derniers sont lâchés dans les cultures au moment de la ponte des différents insectes nuisibles à l’aide de TrichoCarte ou TrichoBille. Environ 10 espèces de trichogrammes sont reconnues en Allemagne comme étant locales, cela signifie que des populations de ces espèces sont naturellement présentes. Environ 4-5 espèces  sont élevées en masse et commercialisées. Dans le monde il existe environ 200 espèces de trichogrammes bien qu’une vingtaine soit utilisée dans le cadre de la lutte biologique.

Les trichogrammes peuvent également être utilisés dans le cadre de la lutte biologique des prédateurs suivants :

  • Fausse teigne de la cire dans les ruches d’abeilles et les nids de bourdons
  • Plusieurs papillons noctuidés dans les cultures légumières ou les serres tropicales (noctuelle gamma,  noctuelle du chou, noctuelle potagère, plusie de la fétuque)

Vecteur de lâcher de trichogrammes : TrichoCarte et TrichoBille

Les vecteurs de lâcher de trichogrammes TrichoCarte et TrichoBille ont fait leur preuve dans la pratique. Par carte ou par bille se trouvent au moins 10 stades de maturité différents de trichogrammes, et en fonction du type d’insectes nuisibles visés, des trichogrammes vont éclore sur une durée de deux à trois semaines.

Compétence et longue expérience

L’équipe d’AMW dispose d’une longue expérience dans le domaine d’élevage de trichogrammes. Grâce au développement de nouveaux systèmes d’élevage de masse et de lâchers en champ réalisés mécaniquement nous sommes en mesure de produire et livrer des quantités importantes de vecteurs de lâcher de trichogrammes en peu de temps.

En parallèle de nos élevages de masse, nous maintenons dans nos laboratoires un élevage de plus de 30 espèces et 100 souches de trichogrammes, qui proviennent entre autre de captures dans les champs. Ces différentes lignées sont testées en laboratoire puis dans la pratique pour nous permettre de sélectionner l’ennemi naturel le plus adapté en fonction de l’insecte nuisible à combattre.

L’identification moléculaire des trichogrammes

Dans le cadre du contrôle de la qualité des trichogrammes, des critères tel que durée de vie, nombre d’œufs parasités, acceptance et préférence de l’hôte sont évalués. Du fait de la petite taille des trichogrammes (0,4 mm), la détermination morphologique est très difficile car une préparation du petit appareil génital mâle (0,1 mm environ) doit être réalisée. En raison des préférences d’insecte-hôte et d’habitats, il est tout de même nécessaire de réaliser une détermination taxonomique.

Il n’existe aujourd’hui pas de spécialiste en Allemagne pour la détermination morphologique. L’utilisation de méthode moléculaire (PCR) est aujourd’hui une alternative sûre pour identifier l’espèce.  Nous réalisons cette détermination par méthode moléculaire dans nos propres laboratoires, ce qui nous permet de contrôler et optimiser régulièrement la qualité de nos auxiliaires.

Shadow
Slider

Contrôle des insectes nuisibles

Observer les insectes nuisibles, les reconnaître et les combattre !

Le premier pas pour lutter efficacement contre les insectes prédateurs dans les stockages est la mise en place d’un système de contrôle adapté pour vérifier la présence ou non d’insectes nuisibles ainsi que d’évaluer le niveau d’infestation.
Grâce à l’utilisation de pièges contenant les phéromones des femelles non fécondées, il est possible de savoir si des mites ou coléoptères sont actifs ainsi que d’évaluer le niveau de l’infestation. Dans les pièges pour mites alimentaires, seulement une partie des mites mâles sont attirées, les mites adultes femelles ne seront pas attrapées! Ce piège permet un contrôle de l’infestation mais n’est pas un moyen de lutte. Si des mites mâles sont attrapées, cela signifie que des femelles sont également actives et pondent des œufs. C’est à ce moment-là qu’il est nécessaire de lâcher les trichogrammes.

Important: différencier les mites à l’aide de pièges à phéromones !

Les phéromones pour les mites type mites alimentaires (Teigne des fruits secs, pyrale de la farine, pyrale du tabac) ne sont pas les mêmes que ceux pour les mites textiles (mite des vêtements, mite des fourrures).  Cela facilite la reconnaissance des mites: si des mites sont collées sur le piège pour mite alimentaire, une infestation est présente dans la cuisine ou dans l’armoire contenant les denrées alimentaires. Les mites alimentaires ne s’attaquent pas aux matériaux textiles et de la même façon les mites textiles ne s’attaquent pas aux denrées alimentaires.

Pièges à phéromones: facile d’utilisation et non toxique !

Pour les stockages, il existe des pièges à entonnoir réutilisables. Seul le phéromone doit être régulièrement renouvelé. Un piège suffit en général pour 75 à 100 m². Si trop de pièges sont mis en place dans une même pièce, cela perturbera l’orientation des mites et elles ne trouveront pas les pièges.
Les pièges sont à poser ou à suspendre en priorité aux endroits où des mites adultes ont été observées. Les pièges ne doivent pas être cachés des mites ni être couverts.
Naturellement il est possible dans un magasin avec des clients que les pièges ne soient pas mis en évidence.

Contrôler les pièges et noter le nombre d’insectes attrapés !

Dès le printemps il est nécessaire de contrôler les pièges régulièrement, si possible une fois par semaine, et de noter le nombre d’insectes attrapés. C’est ainsi qu’il est possible d’avoir une vision globale sur l’activité de ces insectes prédateurs au cours de l’année et ainsi permettre la mise en place d’une lutte adaptée. Il est important de continuer à contrôler régulièrement les pièges même lorsque la lutte contre les insectes nuisibles est terminée.
Grâce à cela il est possible de contrôler l’efficacité de la lutte mise en place. Même en fin de lutte il est important de laisser les pièges en place pour réagir tout de suite en cas de nouvelle infestation.

Shadow
Slider

L’utilisation de trichogrammes en parallèle des pièges est possible.

Les phéromones peuvent être stockés jusqu’à 6 mois, mais sont actifs seulement 3 mois après mise en place du piège. Cela signifie qu’il est nécessaire de renouveler les phéromones après 3 mois pour avoir la même efficacité. Les phéromones pour les mites ne sont pas toxiques et n’attirent pas non plus les trichogrammes.

Les pièges, qui ne sont pas encore utilisés, sont à stocker si possible dans un endroit frais, par exemple au réfrigérateur ou à la cave, pour éviter que les phéromones ne s´évaporent avant la mise en place du piège.